Vous êtes ici : Accueil > Articles > Potager naturel > Le Potager Permaculture en Janvier : 3 actions à ne pas oublier

Le Potager Permaculture en Janvier : 3 actions à ne pas oublier

Le 13 janvier 2023
Le Potager Permaculture en Janvier : 3 actions à ne pas oublier

Voilà une nouvelle année qui commence ! On vous souhaite d’ailleurs nos meilleurs vœux… Alors, que faire au potager permaculture en janvier ? Malgré le froid encore présent, le jardin continue de vivre ! Semis d’hiver, plantation d’arbres et tailles de fruitiers : découvrez nos conseils du mois !

 

1. Les premiers semis de l’année, à faire en janvier

 

Si vous avez bien suivi nos conseils de décembre, vous devriez avoir votre plan de potager… Et la liste des légumes que vous souhaitez cultiver cette année ! 


Non ? Alors, pas de panique : voilà la séance de rattrapage.

Oui ? Bravo ! Passons donc aux semis.

 

Les graines à semer en intérieur, dès le début de l’hiver

 

Vous avez prévu de cultiver choux, poireaux, épinards ou encore laitues ? Sortez vos graines, préparez du terreau : c’est le moment !

  • Dans des barquettes, semez des graines de laitue et d’épinard.
  • Dans des petits godets, ou plaques de semis, placez les graines de choux.
  • Dans des caissettes plus profondes, semez les poireaux.

Laissez tout cela germer dans une température supérieure à 10 °C, à un endroit ensoleillé. Vérifier régulièrement l’arrosage, pour maintenir la terre humide. 

 

Le légume à planter en extérieur en janvier

 

Dès le premier mois de l’année, vous pouvez planter de l’ail. Vous n’avez pas acheté de graines ? Je parie pourtant que vous avez tout ce qu’il faut dans votre cuisine !

  • Il vous suffit, tout simplement, de séparer les gousses (caïeux) d'une tête ! 
  • Enfoncez-les dans le sol, de manière à laisser la pointe tout juste visible à la surface. 
  • Plantez-les en ligne en les espaçant de 10 cm. Où ça ? Votre plan de potager vous le dira ! 

 

2. Continuez à planter des arbres, jusqu’en février

 

Plantez de novembre à février

 

S'il ne gèle pas… C'est le moment de planter des arbres et arbustes en racines nues ! 

Idéalement, choisissez des variétés locales, chez votre pépiniériste. Ces essences seront plus adaptées à votre terrain, donc plus résistantes.


Comment planter un arbre ? RDV dans cet article !

 

Entretenez vos plantes ligneuses tout l’hiver

 

Prenez également le temps de redonner un coup de boost et de jeunesse à vos plantes ligneuses.

  • Paillez vos arbres, arbustes et vivaces avec du BRF : Bois Raméal Fragmenté pour les expert.e.s... Ou, autrement dit, des copeaux de bois ! Cela permet d’isoler la température du sol, donc de réduire les conséquences du gel. En été, cette couverture conservera la fraicheur et l’humidité de la terre. Par ailleurs, le BRF évite que des plantes sauvages ne poussent trop proches du tronc.
  • Faites des boutures de vos arbustes fruitiers et autres essences : sureau, groseillier, murier, saule, etc.
  • Taillez vos haies et arbres fruitiers. Pensez à collecter et broyer les branches coupées : à utiliser comme du BRF, gratuit ! Hop, la boucle est bouclée. 

 

3. Taillez vos arbres fruitiers : c’est aussi ça, le potager permaculture de janvier !

 

L’hiver, la saison des tailles

 

La période pour tailler les fruitiers est la même que la plantation en racines nues : de novembre à février. C’est la période où les arbres se mettent au repos : la sève descend vers les racines, les feuilles tombent… Ainsi, votre taille sera moins néfaste pour les arbres.


À noter : en fonction des variétés, certaines préfèrent la taille à sève descendante (novembre, décembre) et d'autres à sève remontante (février, voire début mars). Pensez à vous renseigner auprès de votre pépiniériste.

 

Comment entretenir ses arbres fruitiers ?

 

On distingue 3 principaux types de taille.

  • Taille de hauteur : pour restreindre la hauteur d'un fruitier (notamment pour un basse tige). Pour cela, on coupe en dessous du bourgeon apical (le bourgeon à la fin d’une branche, qui part vers le haut).
  • Taille de soin : on coupe les branches mortes, les branches qui se gênent entre elles, qui se croisent, etc. À faire chaque année.
  • Taille contextuelle : pour libérer le passage, garder un bon ensoleillement ou donner une forme particulière à l’arbre.

 

Les branches à couper ne sont pas les mêmes… Mais la méthode, elle, ne change pas ! 

  1. Saisissez un sécateur propre.
  2. Identifiez la branche à couper.
  3. Coupez juste au-dessus d'un bourgeon (pour que la branche reparte de manière esthétique. Sinon, vous aurez un moignon !) et en biseau, dans le sens du bourgeon (on vous montre ça en image, c’est plus simple !). Comme ça, vous aurez une taille quasi invisible.
  4. Conservez les branches pour les broyer. Vous pourrez ainsi les utiliser en BRF ou comme matière carbonée dans le compost.


Le sécateur se place juste au dessus d'un bourgeon, en biseau dans le même sens que le bourgeon


Voilà ! Vous savez comment vous occuper de votre potager permaculture en janvier. Vous pouvez aussi poursuivre les actions du mois dernier, pour vous préparer à la reprise du printemps : plan de potager, commande de graines, etc. 

Pour recevoir nos conseils, mois par mois, directement dans votre boite mail : rejoignez plus de 500 permaculteur.rices dans notre newsletter !

 

Aperçu des PDF "La permaculture mois par mois", cliquez pour vous inscrire à la newsletter et les recevoir

Cette article est associée aux catégories suivantes : Potager naturel

Autres actualités de la catégorie : Potager naturel Voir tous les articles
Prêt.e pour la transition

Contactez-nous, présentez-nous votre projet, essaimons ensemble la permaculture.

Réussissez votre potager en permaculture, mois après mois grâce à notre newsletter !

Soyez prêt pour la transition vers la permaculture