Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Potager Permaculture en Août : 3 étapes incontournables

Potager Permaculture en Août : 3 étapes incontournables

Le 26 juillet 2022
Potager Permaculture en Août : 3 étapes incontournables
Nos conseils de récolte, succession de légumes et entretien naturel pour réussir votre potager permaculture en août.

Août, mois d’abondance et de récolte… Mais aussi, un mois charnière pour préparer l’automne au potager ! Découvrez nos 3 conseils pour réussir l’été dans votre jardin naturel. Au programme, succession de plants, récolte de légumes et porte-graines. Le potager permaculture en août n’aura plus de secrets pour vous. C’est parti !

 

1. Éviter les erreurs lors de la récolte des fruits et légumes du jardin, au cœur de l’été


On pense souvent que la récolte, c’est le moment facile du jardinage. Détrompez-vous ! Des erreurs fréquentes pourraient gâcher votre plaisir du potager bio. 

 

4 erreurs classiques à éviter au moment de la récolte

 

  1. Récolter trop tard, et manger des légumes amers car montés en graines. Cueillez chaque légume à son taux de croissance optimale, avant que les graines ne prennent le dessus sur la chair.
  2. Récolter trop tôt, et manger des légumes trop petits ou durs. La patience est maitre mot ! 
  3. Récolter sans penser à la biodiversité ou aux récoltes d’automne, et perdre une chance d’optimiser son espace. On le voit dans la suite de l’article : août est une période charnière pour assurer la succession des légumes.
  4. Récolter trop d’un coup, et gaspiller ses fruits et légumes du jardin. Mettez en place des méthodes de conservation pour gagner en autonomie alimentaire, tout au long de l’année. Lactofermentation, chutney, conserves, congélation, etc.

Pour aller plus loin, lisez notre article sur le mois de juillet, avec nos conseils pour bien récolter.

 

Les récoltes du mois d’août au potager permaculture

 

Au mois d’août, vous pouvez récolter… 

  • Les pommes de terre.
  • Les tomates (récoltez avec régularité, au risque qu’elles ne tombent ou se fassent déguster avant vous ! Pour les tomates tombées au sol : laissez-les, elles pourraient se resemer l’année prochaine.)
  • Les aubergines (utilisez un sécateur pour faire une coupe nette. Récoltez quand la surface est légèrement molle, et la chair bien ferme en dessous)
  • Les poivrons et piments.
  • Les courgettes (récoltez au bon moment ! Ne laissez pas votre courge grossir : elle commencera à faire des graines, au détriment de la chair et du goût ! Cueillez quand vos légumes bio ont atteint leur longueur finale, et avant qu’ils grossissent)
  • Les concombres.
  • Les courges (bon à savoir : les tiges des courges sont assez fortes pour porter leurs fruits. Vous pouvez donc les faire grimper en hauteur). 
  • Les carottes.
  • Les radis.
  • Les salades.
  • Les haricots (récoltez avec régularité : passez tous les jours ou tous les deux jours. Cueillez les cosses quand vous distinguez la forme des graines à l’intérieur, et que le pédoncule devient blanc).

 

Comment gérer les récoltes quand on part en vacances ?

 

Le mois d’août rime souvent avec vacances estivales. De nombreux jardiniers et jardinières ne sont pas à la maison au moment des récoltes.

C’est votre cas ? Demandez à de la famille ou votre voisinage de venir arroser vos plants et récolter vos légumes. Vous pouvez imaginer un système de partage, avec des conserves et congélation des récoltes. La communauté des Arbraculteur.rices est le lieu parfait pour trouver des potes de jardinage

 

Après les récoltes : on pense à la biodiversité !

 
Une fois les fruits et légumes récoltés… On fait quoi des plants ? 

Il est conseillé de laisser les plantations sécher sur pied. Cela semble peu esthétique au premier abord ? Pourtant, cela apporte de nombreux bénéfices pour votre jardin en permaculture ! 

  • De fabuleux abris de biodiversité.
  • La possibilité de récolter les graines des légumes feuilles, une fois que les plants sont secs.
  • Une couverture au sol et un apport de matière organique lorsque les herbes sèches se coucheront. 

 

2. Assurer la succession des plantations, dès le milieu de l’été


Dans le potager en permaculture : on ne laisse pas d’espaces vides ! On fait le maximum pour optimiser chaque espace, chaque parcelle de terre fertile. En juillet et août, cela passe par la succession des légumes. Il est temps de lancer une nouvelle série de semis pour l’automne et l’hiver : on vous explique tout ça, en 4 étapes !

 

1. Faisons place nette !


On commence par libérer de la place. Vous en avez probablement plus que vous le pensez ! Parcourez votre jardin et repérez les longues tiges de vos plants. Tomates et courges sont des spécialistes pour s’étaler ! Rapprochez délicatement les tiges secondaires de la tige principale… Magie : vous verrez toute une zone libre sous les plants !

Pour les tomates, vous pouvez même retirer les tiges sur les 30 premiers centimètres. 

 

2. Le sol, toujours couvert


Entre vos plants, remettez une bonne couche de paillage : 5 à 10 cm, pour garder l’humidité et la fraicheur, tout en évitant le désherbage. L’idéal est de la tonte séchée.

 

3. Des associations de légumes aux petits oignons 


Ensuite, on plante quoi ? 

Faites de belles associations de légumes en favorisant la diversité, la verticalité et l’entraide des plantes. Un exemple ? Placez vos légumes feuilles à l’ombre des tomates, pour éviter que leurs jeunes feuilles ne brûlent. 

Pour réussir vos associations de légumes, découvrez notre formation en ligne. On y dévoile une méthode simplifiée et intuitive, mais rigoureusement efficace. Conçue par Louis lui-même, oui oui !


Voilà la liste des légumes à semer en août au potager permaculture : 

  • Choux.
  • Radis.
  • Navets.
  • Carottes.
  • Oignon. 
  • Fenouil.
  • Rhubarbe.
  • Légumes feuilles : épinards, laitues, mâche, cresson, roquette, pourpier, blette, mesclun, chicorée.
  • Plantes aromatiques : aneth, cerfeuil, coriandre, persil.

 

4. Penser long terme


Cette année, si votre terre est encore assez compacte et pauvre, vous devriez essayer les engrais verts ! Un réel investissement sur l’avenir…

Dès à présent et jusqu'au mois d'octobre, vous pouvez semer un mélange d'engrais verts. Ils vont enrichir le sol et le décompacter en profondeur (grâce au système racinaire).

Il vous suffira ensuite de les faucher - avant leurs montées en graines - et de les laisser en paillage durant tout l'hiver.


Quelques exemples de spécialistes : 

  • consoude (demande beaucoup d’eau) ; 
  • moutarde (semez loin du potager, pour éloigner les limaces de vos plants) ; 
  • phacélie ;
  • vesce ;
  • lin (certainement un des engrais verts les plus esthétiques) ;
  • seigle…

 

3. Récolter les graines, pour l’année prochaine


Quand vous récoltez vos légumes… Ne récoltez pas au hasard ! Il est nécessaire de repérer votre chouchou, votre porte-graines… Et de le laisser sur pied.

 

Qu'est-ce qu'un porte-graines ?


Un porte-graines est le plant dont vous allez récolter les graines. Vous pourrez ensuite les semer l’année suivante, et/ou en donner à votre entourage. Vous devez choisir un porte-graines par légumes, fruit ou fleur non vivace. 

 

Comment bien choisir le plant sur lequel récolter les semences ?

 

Comment bien le choisir ? Vous auriez tort de récupérer les graines des plants que vous n’avez pas voulu manger, car ils étaient trop petits ou fragiles. Certes, on a l’impression de faire de l’anti-gaspi sur le moment… Mais vous vous en mordrez les doigts l’année suivante, face à un potager de légumes rabougris et fragiles !


La clé ? C’est de résister à la tentation. C’est de ne pas manger votre plus bel exemplaire de chaque légume. Celui qui est gros, vigoureux, appétissant, parfaitement adapté à votre terrain. Laissez-le monter en graine, récoltez sa précieuse semence… Et réjouissez-vous : vous aurez une majorité de légumes vigoureux l’année suivante !


Pour aller plus loin, découvrez notre article sur les graines en permaculture.

 

Les graines à récolter en août 

 

Dès le mois d'août, vous pouvez récolter les graines de :

  • courgettes ;
  • tomates ;
  • laitues ;
  • blettes ;
  • betteraves ;
  • panais ;
  • roquettes ;
  • choux ;
  • radis.

Ce mois-ci, repérez également vos porte-graines. Si vous êtes plusieurs à entretenir le potager, mettez en place un système d’identification, pour que ces précieux légumes ne soient pas récoltés prématurément.

 


Vous avez maintenant tous les outils en main pour réussir votre potager en permaculture en août ! Profitez de l’été pour déguster les fruits de votre dur labeur, sans oublier de miser sur l’avenir. Succession de légumes et récoltes des graines sont de véritables clés d’autonomie alimentaire. Pour recevoir chaque mois votre to-do liste de jardinage et nos conseils de permaculture : abonnez-vous à notre newsletter.